20170613_LCTS_NATIVE1_MEGABAN
TROUVER UN POSTE
OU UN REMPLA'

rechercher
Vous devez choisir un critère
TROUVER SA FORMATION

voir les formations
TROUVER SA BOURSE
DE RECHERCHE

Bourse Prix

voir les bourses de recherche
Enquêtes
Santée connectée : Patient 1 - Médecin 0
Médecin et Geek, c'est possible !
What's up doc | numéro 23 | décembre 2015 | Enquêtes
Réagir/commenter Ajouter aux favoris Envoyer Imprimer    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn+  Partager
La e-santé n'est pas qu'une affaire d'industriels, les médecins y ont toute leur place. Interview de Cécile Monteil, jeune médecin de 31 ans ancrée dans les nouvelles technologies.
Cécile a un profil atypique : médecin à mi-temps, urgentiste à l’hôpital Robert-Debré ou généraliste remplaçante, elle est aussi directrice médicale de la start-up Ad Scientiam, et gère un groupe Facebook (bientôt site Internet) : Eppocrate.

Cécile a vécu 4 ans aux États-Unis puis a fait ses études de médecine en France. « J’ai toujours été intéressée par les nouvelles technologies », explique-t-elle. Elle décide donc de se lancer dans la e-santé. « Grâce au réseau de Thousand Network*, j’ai été mise en relation avec les fondateurs de la start-up Ad Scientiam qui recherchaient un médecin ». Elle est embauchée presque immédiatement : « de nombreuses entreprises de e-santé recherchent des médecins pour tester, pour faire le lien avec les patients ».

Le problème pour les médecins est qu'ils n'ont « pas le temps de s’occuper de e-santé au quotidien ». Pourtant, le mouvement vers la numérisation n’est pas à sens unique : les jeunes médecins cherchent à s’impliquer. « Je reçois tous les jours des e-mails me demandant comment j’ai fait pour en arriver là, si j’ai des contacts… » Elle a donc créé le groupe Facebook Eppocrate : dans le but d’éveiller le monde de la santé aux nouvelles technologies, et de faire le lien entre les deux. Selon elle, « le médecin est la clé de la révolution santé connectée : il est là pour apporter et expliquer l’outil aux patients, puis accompagner son utilisation ».


* Communauté internationale de jeunes « qui veulent faire changer les choses », selon Cécile Monteil. Elle est aujourd’hui ambassadrice à Paris pour le groupe.
What's up doc | numéro 23 | décembre 2015 | Enquêtes
Réagir/commenter Ajouter aux favoris Envoyer Imprimer    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn+  Partager
LES AUTRES ARTICLES « SANTÉE CONNECTÉE : PATIENT 1 - MÉDECIN 0 »
LIRE AUSSI...
UN MÉDECIN, ÇA SE SOIGNE TOUT SEUL
Pour bien soigner ses patients, il faut soi-même être en bonne santé. Et pourtant, les médecins rechignent à aller consulter (...)
RÉSOUDRE LE CASSE-TÊTE ORGANISATIONNEL
Organiser ses consult’, c’est toujours plus compliqué que prévu. Place au numérique pour simplifier le quotidien et retrouver (...)
QUAND LES MÉDECINS MILITAIRES FORMENT À LA GESTION (...)
Après les événements du 13 novembre 2015, les médecins militaires ont été sollicités pour former leurs confrères civils (...)