Mega banniere Chaine thermale idee 5
CLASSEMENT 2017-2018 DES CHU ET DES SPÉCIALITÉS

VOTRE CV EN LIGNE

Facile, pratique,
confidentiel et gratuit
rechercher
TROUVER UN POSTE
OU UN REMPLA'

rechercher
Vous devez choisir un critère
TROUVER SA FORMATION

voir les formations
TROUVER SA BOURSE
DE RECHERCHE

Bourse Prix

voir les bourses de recherche
Actualités : tout ce que vous devez savoir
Le programme TV santé du week-end
Cellules et grossesse
Le programme santé à la TV les 24 et 25 février. Samedi matin, X:enius vous emmènera à l'hôpital, à Bordeaux, en service de dermato. LCP et France 5 iront voir du côté de la grossesse, quand ça se passe mal.
Jonathan Herchkovitch avec APM | Hier à 19h30 | Lifestyle
Tumeur au cerveau : record en Inde
1,87 kg sur la balance
Des neurochir’ indiens ont retiré une tumeur de 1,87 kg de la tête d’un patient. C’est de la bonne tumeur, déjà. Ça serait même un record du monde.
Jonathan Herchkovitch | Hier à 19h03 | Insolite
Ça balance sur le management dans les hôpitaux parisiens
En mode AP-HP leaks
Un échange de messages entre un PU-PH de l'AP-HP, un cadre administratif et une directrice a "fuité". Entre mails lapidaires et longs échanges argumentés sur le management, les différents acteurs auront sans doute du mal à se mettre d'accord. Mais ils tentent de s'expliquer.
Jonathan Herchkovitch | Hier à 09h00 | Public
Erreurs médicales et complications : comment rendre les hôpitaux plus sûrs
Jean-Marie Januel, Pr titulaire de la chaire d'excellence en Management de la santé, EHESP–USPC
Des efforts ont été faits pour rendre les hôpitaux plus sûrs au cours des 15 dernières années. En France, comme dans les autres pays industrialisés. Le personnel soignant a été incité à se laver systématiquement les mains avec du gel hydro-alcoolique entre deux patients pour éviter les infections dites nosocomiales. Les chirurgiens ont adopté le principe de la checklist avant l’intervention pour éviter d’opérer le patient du mauvais côté.
The Conversation | jeudi 22 février à 17h28 | Santé publique
Tunisie : la moitié des nouveaux médecins quitte le pays
Le vrai désert médical n’est pas dans la Creuse
Le secrétaire général de l’Ordre des médecins en Tunisie a récemment jeté un froid en annonçant que 45 % des praticiens inscrits en 2017 avaient déjà quitté le pays du jasmin. Une situation qui s’explique par l’état déplorable du système de santé tunisien.
Adrien Renaud | jeudi 22 février à 09h00 | Système de santé