CLASSEMENT 2017-2018 DES CHU ET DES SPÉCIALITÉS

VOTRE CV EN LIGNE

Facile, pratique,
confidentiel et gratuit
rechercher
TROUVER UN POSTE
OU UN REMPLA'

rechercher
Vous devez choisir un critère
TROUVER SA FORMATION

voir les formations
TROUVER SA BOURSE
DE RECHERCHE

Bourse Prix

voir les bourses de recherche
Le tutorat façon niçoise
Fini les vacances... Au boulot, mais avec le sourire !
Formation | 22 août 2014 | AD
Réagir/commenter Ajouter aux favoris Envoyer Imprimer    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn+  Partager
A Nice, en PACES, le tutorat est devenu ES-SEN-TI-EL !

Cette année, après leur passage en 2ème année, environ 70 étudiants ont postulé pour devenir tuteur pour 55 postes. Un tuteur est un étudiant de 2ème année, retenu pour son sérieux et ses compétences. Il doit aider les PACES à prendre le bon rythme, à intégrer l'ensemble des cours.

Dans cet objectif, tous les moyens sont bons et le tutorat niçois ne lésine pas : cours de pré-rentrée (cette année, ils ont débuté dès le 19 août), QCM hebdomadaires, concours blancs, séances de révision, cours complémentaires, et l'animation d'un forum dédié, avec les structures partenaires, le parrainage qui propose un coaching aux étudiants et la corporation des carabins niçois.

Lourde charge tout de même pour les tuteurs ! "Il faut compter en moyenne 20h/semaine à consacrer au tutorat ! Cela peut sembler énorme mais la grande majorité des tuteurs parviennent à le combiner aux cours de 2ème année" explique Boris Dmitrenko, chef tuteur. C'est dire la dynamique de ce tutorat qui mobilise ainsi des étudiants bénévolement pendant 1 an, parfois 2 ! Car après un an de mandat, les tuteurs peuvent postuler comme chef tuteur. Ces derniers, au nombre de 5, s'occupent pendant un an de la logistique, de la com, du casting des tuteurs, etc.

Et la fac dans tout ça ? "La faculté fournit les moyens nécessaires au fonctionnement du tutorat (locaux, papeterie et impression) et soutient le travail des tuteurs." Par ailleurs la motivation des tuteurs et l'intérêt massif des étudiants - plus de 550 étudiants présents pour la pré-rentrée ! - crée une dynamique hors pair, à l'image des vidéos produites par le tutorat, de leur page Facebook et compte Twitter.

Une question demeure : est-il légitime qu'une bonne préparation au concours PACES passe par des boites privées ou des alternatives portées par les étudiants eux-mêmes, ou s'agit-il d'un manquement ou d'un archaïsme de l'enseignement universitaire ?

Formation | 22 août 2014 | AD
Réagir/commenter Ajouter aux favoris Envoyer Imprimer    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn+  Partager