CLASSEMENT 2017-2018 DES CHU ET DES SPÉCIALITÉS

VOTRE CV EN LIGNE

Facile, pratique,
confidentiel et gratuit
rechercher
TROUVER UN POSTE
OU UN REMPLA'

rechercher
Vous devez choisir un critère
TROUVER SA FORMATION

voir les formations
TROUVER SA BOURSE
DE RECHERCHE

Bourse Prix

voir les bourses de recherche
Charte patient-médecin : les 20 commandements du radiologue
#gravésurunA4
Libéral | 7 novembre 2018 | Jean-Bernard Gervais
Réagir/commenter Ajouter aux favoris Envoyer Imprimer    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn+  Partager

La Fédération nationale des médecins radiologues renouvelle sa charte de savoir-vivre entre médecins et patients. Une initiative qui devrait faire des émules. 

 

Vous aussi, vous avez affaire à des patients compliqués à gérer ? Ou alors certains de vos confrères ont oublié jusqu’au B.A.Ba de la relation médecins-patients ? Alors là, l’initiative de la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) devrait vous plaire. Avant-gardiste il y a vingt ans de cela, la Fédération réalisait la première charte médecins-patients, à afficher gratuitement dans tous les cabinets de radiologie. Elle a décidé en 2018 de renouveler l’expérience, en associant cette fois-ci de nombreuses associations de patients. Co-signée par l’association Familles de France, cette nouvelle charte vise à mieux appréhender les relations patients-soignants. Vingt engagements sont pris et rappelés sur l’affiche à télécharger et afficher dans tous les cabinets.

Nouveau call-to-action


10 engagements patients, 10 engagements médecins


Dans le détail, 10 engagements concernent les médecins et 10 autres sont des engagements des patients. Au global, un accord « gagnant-gagnant », pour la FNMR, qui précise, dans un communiqué, que les associations ont par exemple souhaité mettre en avant le radiologue et le valoriser dans son rôle de prescripteur. Parmi leurs commandements, les radiologues s’engagent à accueillir de manière professionnelle leurs patients, respecter leur pudeur, commenter les résultats…

Les patients, de leur côté, promettant dans la même charte d’arriver avec quelques minutes d’avance, de prévenir en cas d’empêchement, de fournir les attestations adéquates… Interrogé il y a quelques années sur cette initiative, Jean-Marie Perez, président de France AVC, prenait fait et cause pour la carte, tout en soulignant qu’elle devait être mieux mise en avant pour que les patients la connaissent mieux. Au-delà de cette charte, le ministère de la Santé a édicté une charte de la personne hospitalisée, rendue nécessaire par la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades. 

Libéral | 7 novembre 2018 | Jean-Bernard Gervais
Réagir/commenter Ajouter aux favoris Envoyer Imprimer    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn+  Partager