CLASSEMENT 2017-2018 DES CHU ET DES SPÉCIALITÉS

VOTRE CV EN LIGNE

Facile, pratique,
confidentiel et gratuit
rechercher
TROUVER UN POSTE
OU UN REMPLA'

rechercher
Vous devez choisir un critère
TROUVER SA FORMATION

voir les formations
TROUVER SA BOURSE
DE RECHERCHE

Bourse Prix

voir les bourses de recherche
Doctors in Danger : une campagne pour les confrères syriens
Pétition, test de réalité virtuelle...
Evénements | 29 septembre 2017 | Bruno Martrette-Gomez
Réagir/commenter Ajouter aux favoris Envoyer Imprimer    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn+  Partager

Avec 6 hôpitaux et centres de santé syriens bombardés en une semaine, la campagne Doctors in Danger initiée par l'Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux (UOSSM) est plus que jamais d'actualité. Pour l'asso’, il est temps de réaffirmer le droit humanitaire (conventions de Genève, résolutions de l'ONU) qui condamne fermement le ciblage des hôpitaux et du personnel médical.

Et l’élan de solidarité prend de l’ampleur. Déjà 46 000 personnes ont signé la pétition lancée par le Pr Raphaël Pitti de l'UOSSM qui demande au président français et à l'ONU d'agir contre ces bombardements, en ouvrant notamment des couloirs humanitaires en urgence. L'objectif : apporter les besoins nécessaires aux personnels soignants et faciliter ainsi l’accès aux soins des populations.

Car dans l’attente de solutions concrètes, la liste des hôpitaux bombardés ne cesse de s’allonger. En 2016, selon le rapport de surveillance des hôpitaux syriens, l’intégralité des 107 établissements du panel (Alep, Idleb, Lattaquié, Hama, Deraa, Quneitra et Homs) ont été attaqués au moins une fois par une frappe aérienne directe ou indirecte.

Certains ont été frappés jusqu’à 25 fois. La moyenne est de trois attaques pour un hôpital. Conséquence terrible, l’UOSSM a recensé de nombreux morts et blessés parmi les populations... et le personnel soignant. 


732 soignants tués en Syrie 

C’est dans ce contexte intolérable que se tiendra le Doctors in Danger Event, cet après-midi de 15h à 20h sur le parvis de l'Hôtel de ville de Paris. Pour la première fois, une coalition d’organisations médicales, humanitaires et associatives rendra hommage aux 732 soignants tués en Syrie depuis le début du conflit en 2011.

Le nom de chacun d’entre eux, médecins, infirmier(es), chirurgiens, etc. sera égrené sous le slogan suivant : “Tuer un soignant parce qu’il soigne, c’est fondamentalement renier l’humanité.”

Enfin, au-delà de leur rendre hommage, ces militants veulent aussi montrer la réalité du travail des médecins syriens. Une immersion inédite en réalité virtuelle est donc proposée. Elle permet de promener son regard à 360° dans un hôpital de Syrie au coeur du conflit. Si vous êtes encore sceptiques quant à l’intérêt de signer une telle pétition les images qui suivent finiront de vous convaincre...

Evénements | 29 septembre 2017 | Bruno Martrette-Gomez
Réagir/commenter Ajouter aux favoris Envoyer Imprimer    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn+  Partager