20170613_LCTS_NATIVE1_MEGABAN
CLASSEMENT 2016-2017 DES CHU ET DES SPÉCIALITÉS

VOTRE CV EN LIGNE

Facile, pratique,
confidentiel et gratuit
rechercher
TROUVER UN POSTE
OU UN REMPLA'

rechercher
Vous devez choisir un critère
TROUVER SA FORMATION

voir les formations
TROUVER SA BOURSE
DE RECHERCHE

Bourse Prix

voir les bourses de recherche
E-ppocrate, quand la e-santé tend la main aux jeunes médecins
Un réseau social pour médecins connectés
e-santé | 25 octobre 2015 | Cécile Lienhard
Réagir/commenter Ajouter aux favoris Envoyer Imprimer    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn+  Partager

E-ppocrate est aujourd’hui un groupe Facebook qui permet le contact entre les médecins et les acteurs de la e-santé. Créé en janvier 2015 par Cécile Monteil, jeune médecin hyper-connectée, il totalise aujourd’hui plus de 1000 membres, et pour pallier la demande, un site internet est aujourd’hui en cours de construction.

Cécile Monteil est une hyperactive : médecin en exercice la moitié de son temps, elle est aussi directrice médicale de la start-up e-santé Ad Scientiam qui développe des applications pour la recherche. E-ppocrate est né de sa passion des nouvelles technologies et d’un constat : les médecins français ne sont absolument pas formés à la e-santé. Et pour ceux qui s’y intéressent, elle explique : « c’est compliqué de faire de la santé connectée aujourd’hui, on ne sait pas où aller, où se renseigner ».

« J’ai vécu quatre ans aux Etats-Unis, et lorsque je suis rentrée en France, je souhaitais faire le lien entre les nouvelles technologies et la santé, mais ce sont deux mondes séparés ici », raconte-elle. Pourtant, pas question d’abandonner ses deux passions. « J’ai décidé de passer une partie de mon temps à l’hôpital et l’autre pour la santé connectée ». A ce moment, Cécile ressemble au cliché du geek : seule avec ses nouvelles technologies. « Lorsque j’ai commencé en 2012, j’étais l’ovni du service. Trois ans plus tard, il y a une réelle demande ».

Janvier 2015, Cécile lance un groupe Facebook. Il s’appellera E-ppocrate. Le but ? « Eveiller le corps médical aux nouvelles technologies », précise-t-elle. Mais d’ailleurs, pourquoi Facebook ? Selon elle, c’est tout simplement le plus simple. Les médecins n’ont pas le temps de se perdre sur internet, par contre, aucun problème pour checker Facebook pendant la pause.

Le groupe est très actif : les gens postent des actualités en rapport avec la e-santé, des liens sur les nouveautés en e-santé, sur de nouveaux projets, ou encore lancent des appels à la collaboration avec des médecins.
« Le groupe est collaboratif, avec plus de 90% de médecins. Les 10% restant sont des ingénieurs, entrepreneurs… », précise la jeune médecin. Aujourd’hui, le projet rencontre un tel succès qu’elle a décidé de s’atteler au montage du site internet. « Le but sera d’informer de façon plus structurée », affirme-t-elle. Une section sera dédiée aux projets en e-santé, avec la liste des propositions venant des ingénieurs, « parce que tous ces projets ont besoin de testeurs médecins ». Ainsi E-ppocrate le site, dans la suite du groupe Facebook, permettra aux gens de se connecter entre eux pour faire avancer les projets de e-santé.

e-santé | 25 octobre 2015 | Cécile Lienhard
Réagir/commenter Ajouter aux favoris Envoyer Imprimer    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn+  Partager